Comment surmonter le deuil d’un animal ?

Un amour inconditionnel

Lorsque l’on vit avec un animal, on peut créer avec lui des relations très intenses. Il devient alors un véritable ami, un membre de sa famille, un enfant… Cette situation arrive plus souvent que l’on ne croit, car les relations avec les animaux sont plus faciles que celles avec les humains.

En effet, avec son animal de compagnie, on ne craint pas d’être blessé, trahi, jalousé et il n’y a aucun risque de disputes et de mésententes sur le long terme. On peut donc s’attacher très fortement et vivre durant de longues années une relation forte, et parfois même être en symbiose. Effectivement, les animaux sont capables d’offrir énormément d’amour d’une manière naturelle et inconditionnelle.

Laisser libre court à sa tristesse

Ce sont toutes ces raisons qui font que l’on peut ressentir une très grande tristesse au moment du décès de son animal. Ces sentiments sont naturels et il ne faut surtout pas s’empêcher de les ressentir, même si votre entourage ne les comprend pas.

Il arrive, en effet, que le deuil d’un animal soit encore plus difficile à vivre, car la famille et les amis sous-estiment la douleur que l’on ressent. Certains penseront qu’après tout, il ne s’agit pas d’un être humain et que donc cela n’a pas d’importance. D’autres penseront que l’on peut adopter un autre animal en remplacement, comme si cela pouvait effacer toutes les traces de tristesse.

Quel que soit l’avis des autres, ne vous laissez pas influencer et écoutez votre tristesse. Reconnaître votre douleur est la première étape du deuil.

Parler de sa douleur

Il est aussi important de ne pas rester seul(e) face à son deuil. Il faut réussir à en parler. Un membre de sa famille, un(e) ami(e), un(e) collègue…  Il existe forcément, dans votre entourage, une ou plusieurs personnes disponibles, sensibles et bienveillantes qui savent écouter.

Et si l’entourage n’est pas prêt à entendre ce type de douleur, il est possible d’aller sur certains sites spécialisés qui permettent d’échanger avec d’autres internautes et ainsi de laisser libre court à ses sentiments et à sa tristesse.

Faire son deuil étape par étape

Le deuil d’un animal passe par les mêmes phases que le deuil d’un être humain. Il n’est donc pas insensé de se sentir perdu, d’être en colère, de ressentir de la culpabilité… Au contraire, avec le temps, le deuil évolue vers des sentiments différents qu’il faut vivre pour se sentir aller mieux petit à petit.

Il faut aussi savoir prendre son temps, car le deuil d’un animal se fait rarement en quelques jours. Les semaines ou les mois peuvent passer sans que la tristesse ne disparaisse. Cela n’a rien d’étonnant, il est donc nécessaire de se laisser la possibilité de vivre son deuil sur le long terme.

Adopter un nouvel animal ou non ?

Enfin, il est toujours possible d’adopter un nouvel animal. Dans ce cas, il est conseillé d’attendre que la période de deuil soit passée. En effet, un animal ne devrait pas venir en remplacer un autre. L’arrivée d’un petit compagnon de vie doit être considérée comme une nouvelle aventure, une relation toute neuve que l’on va vivre avec un animal qui aura une personnalité différente à celui qui est décédé.

Une adoption peut être une bonne idée, mais il faut la réaliser au bon moment, c’est-à-dire lorsque l’on est prêt à ouvrir son cœur à une nouvelle histoire d’amitié avec un animal.

Et si vous avez besoin de poser des questions à propos de votre deuil pour mieux anticiper l’avenir et mieux gérer votre tristesse, alors les voyants de Katleen Voyance sont là pour vous écouter.

Donnez votre avis !

Si vous souhaitez réagir à cet article, remplissez le formulaire ci-dessous et cliquez sur "Envoyer".

Commentaires