Horoscope Vierge semaine du 18 au 24 novembre 2019

Vierge
Horoscope de la Semaine

Amour

Couples :
Votre vie à deux sera animée. Si votre couple n'est pas solide, Uranus pourra provoquer des difficultés. Infidélité, mensonges et même rupture seront dans l'air pour certains. Les couples harmonieux, eux, résisteront sans mal à l'impact d'Uranus.

Célibataires :
Vous allez enfin pouvoir réaliser vos rêves d'amour, de stabilité et de bonheur éternel ! Trois astres gentils formeront un beau triangle d'harmonie, un gage de chance en amour. Ceux qui noueront maintenant de nouvelles relations sont sûrs de les voir durer longtemps.

Argent

Avec cet aspect du Soleil, vous ne devriez pas avoir trop de difficultés financières. Mais attention ! Trois autres astres pourront par moments vous rendre assez imprudent. Certes, votre équilibre budgétaire semble en ce moment assez solide ; mais si vous vous lancez dans des achats inutiles et dépassant vos possibilités, vous serez bien obligé, ensuite, de boucher les trous.

Santé

Subissant l'influence de Mercure, vous aurez trop tendance à vous éparpiller ces jours-ci. Tâchez d'éviter les actes irréfléchis, impulsifs, et de mener une vie plus calme, plus régulière. Votre équilibre nerveux en dépendra ; cela sera vrai aussi de votre efficacité.

Travail

Au travail, tout ne sera pas toujours facile. Vous aurez envie de faire du forcing ou de laisser parler votre nature audacieuse en prenant des risques excessifs. Pourtant, si vous faites preuve de prudence, vous consoliderez sensiblement votre position professionnelle.

Famille

Influences contrastées dans le secteur familial, mais dont vous pourrez tirer le meilleur. Saturne entraînera un climat sérieux et mettra l'accent sur vos responsabilités. Mars, au contraire, jouera un rôle tonifiant et provoquera un sentiment de camaraderie. Si vous mêlez harmonieusement ces deux influences, vos relations avec vos proches seront particulièrement réussies.

Citation de la semaine

"La nature rend chacun de nous capable de supporter ce qui lui arrive" (Marc Aurèle).