Horoscope Scorpion semaine du 17 au 23 mai 2021

Scorpion
Horoscope de la Semaine

Amour

Couples :
Le Soleil va mettre votre vie amoureuse en vedette. Il était temps ! Cela faisait plusieurs semaines que vos amours n'étaient plus au centre de vos préoccupations et en pâtissaient. Vous pourrez donc profiter de ce soutien astral pour reconquérir votre partenaire.

Célibataires :
Tout un assortiment de planètes fortes et fougueuses séjournera dans votre Ciel cette semaine, vous prodiguant désirs intenses, passions débordantes. Bref, votre vie amoureuse ne manquera pas de piment. Scène, réconciliation, baisers fous sont prévus au programme.

Argent

Le secteur argent subira des configurations célestes négatives. Cela ne vous menacera pas d'une ruine soudaine, rassurez-vous. Mais plutôt de retard dans les paiements que vous attendez, au moment où des échéances risquent de vous tomber dessus. Prudence, donc, dans vos dépenses !

Santé

Le secteur santé sera totalement dégagé. Vous devriez donc vous porter comme un charme. Mais attention : comme les astres risquent de vous valoir une semaine assez tendue, qui vous demandera des efforts de patience et d'adaptation, il n'est pas impossible que votre état psychique finisse par provoquer des insomnies ou des angoisses.

Travail

Votre ambition, intensifiée par Mars, risque de vous pousser cette fois à prendre des risques inconsidérés. Si vous souhaitez améliorer votre situation professionnelle, il faudra mesurer attentivement chacun de vos actes, chacune de vos paroles, chacune de vos décisions.

Famille

Mars et Mercure vont influencer vos relations avec vos proches. Le premier vous vaudra une ambiance familiale tonique et animée. Mais le second ne vous aidera pas à dialoguer sereinement avec vos proches. Des divergences sont même possibles avec vos parents, le plus souvent d'ailleurs pour des motifs futiles qu'une bonne explication suffirait à dissiper.

Citation de la semaine

"Si j'avais le pouvoir d'oublier, j'oublierais. Toute mémoire humaine est chargée de chagrins et de troubles" (Ch. Dickens).